Equipe Nationale de Côte d'Ivoire: Les Elephants

Les débuts

La Côte d’Ivoire est indépendante vis-à-vis de la France le 7 août 1960, alors que le premier match des Éléphants a lieu le 13 avril 1960, contre le Bénin et le match se solde par une victoire 3 buts à 2. La Côte d’Ivoire n’est pas au moment du match un état souverain et indépendant, il faudra encore quelques mois pour l’être. La fédération ivoirienne de football est fondée en 1960. En 1961, elle obtient son affiliation à la FIFA et devient membre de la Confédération africaine de football. De 1965 à 1970, la Côte d’Ivoire participa aux trois Coupes d'Afrique des nations et termina deux fois troisième et une fois quatrième. Le 2 mai 1971, les Éléphants reçoivent le Ghana et s'inclinent sur le score de 6 buts à 2, ce qui constitue la plus large défaite de leur histoire, à égalité avec la défaite concédée au Malawi le 6 juillet 1974 1974 sur le score de 5 buts à 1. La plus large victoire de la Côte d’Ivoire fut enregistrée le 31 mars 1985, contre le Mali, sur le score de 6 buts à 0. Elle récolte la médaille de bronze de la Coupe d'Afrique des nations 1986.

 

1992 : Les Éléphants champions d'Afrique

La Côte d'Ivoire s'est fait remarquer pour la première fois en 1992, en remportant la Coupe d'Afrique des Nations organisée au Sénégal, battant en finale le Ghana d'Abedi Pelé, à l'issue d'une séance de tirs aux buts qui est restée dans la légende (11 tirs au but à 10). Après être sortie première du groupe C devant l’Algérie (3-0) et le Congo (0-0), la Côte d’Ivoire s’impose en quarts contre la Zambie (1-0), sur un but de à la 94e minute de Sié Donald Olivier. En demi-finale, elle bat le Cameroun 3 tirs au but à 1, après un score nul et vierge durant les 120 minutes de jeu. Le gardien de but Alain Gouaméné, qui jouera plus tard à Toulouse, est l'un des héros de la finale contre le Ghana, arrêtant le dernier tir au but ghanéen et offrant ainsi leur premier titre aux Éléphants par la même occasion.

 

1992-2004 : les Éléphants ne barrissent plus

Sur cette lancée de 1992, les Ivoiriens manqueront de peu  la qualification pour la Coupe du monde 1994. Cette même année, les Ivoiriens seront désignés meilleure équipe de la Coupe d'Afrique des Nations en terminant 3e de la compétition. Il s'ensuit une fin de cycle des Éléphants, à peine sauvés par un quart de finale de la CAN 1998. Les Ivoiriens ne passent pas le 1er tour des éditions 96, 2000 et 2002. En 2004, en Tunisie, la Côte d'Ivoire n’est même pas qualifiée.

 

Depuis 2005 : La "Génération dorée" ivoirienne

Quinze ans après leur unique titre africain, les Ivoiriens retrouvent une équipe compétitive au niveau international. Fort d’un titre de vainqueur des 5èmes Jeux de la Francophonie en 2005, les Éléphants, entraînés par Henri Michel, vont s'imposer comme une des équipes majeures du continent africain en se qualifiant pour leur première Coupe du monde (Allemagne 2006) aux dépens du Cameroun et en atteignant la finale de la CAN 2006 (défaite face à l'Égypte aux tirs au but).

La Côte d'Ivoire, tombée dans le « groupe de la mort » en Allemagne, n'est pas parvenue à franchir le premier tour, notamment en raison de deux courtes défaites (2-1) contre l'Argentine et les Pays-Bas. Mais elle obtient une victoire historique contre la Serbie-Monténégro (3-2), puisqu’il s’agit de sa première victoire en phase finale de Coupe du monde de football.

Lors de l’édition 2008 de la CAN grâce à ses atouts offensifs, la « Séléphanto » marque 13 buts en 4 matchs en n'en prenant qu'un contre la sélection béninoise. Mais elle marque ensuite le pas, tombant en demi-finale contre l'Égypte où les Pharaons gagnent 4 buts à 1.

Un nouvel entraîneur est nommé en mai 2008 en la personne de Vahid Halilhodžić, qui a pour mission de qualifier le pays pour la CAN 2010 et la Coupe du monde en Afrique du Sud. Le 15 octobre 2009, grâce à un match nul concédé face à l'équipe de Malawi, la Côte d'Ivoire se qualifie pour le Coupe du monde 2010. La "Selephanto" surclasse ses adversaires dans cette phase des éliminatoires,

Dans cette Coupe d'Afrique, la Côte d'Ivoire se qualifie pour les quarts de finale grâce à un match nul contre le Burkina Faso et une jolie victoire contre le Ghana (3 à 1). Mais le favori perd 3-2 contre l'Algérie en quarts de finale de la CAN 2010 dans un match très serré, après prolongations.

Lors du mondial 2010, la Côte d'Ivoire se retrouve une fois de plus dans le groupe de la mort avec la Corée du Nord, le Portugal et le Brésil. Lors du premier match, elle résiste aux Portugais (0-0) avant de céder face aux Brésiliens (1-3) lors du deuxième match et de s'imposer face aux Nord-coréens (3-0) pour leur dernier match de poule. Toutefois, cette victoire ne les qualifie pas, car les Brésiliens et Portugais ont fait un match nul (0-0) qui les qualifie.

À noter qu'après son but contre le Brésil, Didier Drogba entre dans l'histoire en devenant le premier joueur du continent africain à marquer contre la Seleção.

Génération dorée, l’équipe nationale se qualifie à la CAN 20132 au détriment du Sénégal. Elle figure dans le groupe D où les hommes de Sabri Lamouchi devront se frotter à deux pays d’Afrique du Nord (L’Algérie et la Tunisie) et au Togo d’Emmanuel Adebayor. À la surprise générale, la Côte d'Ivoire est éliminée en quarts de finale face au Nigeria (1-2). Dider Drogba n'aura marqué qu'un seul but pour sa dernière CAN.

 

Source : Wikipedia

Copyright © 2009 Rumsiki. Tous droits réservés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site